Comment les bouteilles en plastique recyclées se transforment en casquettes et bonnets éco-responsables ?

Difficile d'imaginer la transformation d'une bouteille en plastique que tu as jetée minutieusement dans la poubelle jaune (car tu es quelqu’un de bien), en une magnifique casquette ou bonnet TAIYO. Alors on t’explique le processus.

Qu’est-ce que le rPET ou Polyester recyclé ?

À la base, le polyester ou PET (Polyéthylène téréphtalate) est un dérivé du plastique qui est le plus utilisé dans le monde. Il est principalement utilisé comme matière pour la fabrication des bouteilles ou autres emballages plastique, mais également dans le milieu du textile pour tes vêtements en polyester.

Le rPET (Polyéthylène téréphtalate recyclé) est donc obtenu suite au recyclage de tous ces produits.

En 2020, le recyclage de bouteilles a permis de détourner plus de 1,5 million de tonnes de plastique des décharges et de réduire ainsi considérablement les émissions de CO2.

Pas moins de 480 milliards de bouteilles sont vendues dans le monde chaque année.

Comment fabrique-t-on une casquette ou un bonnet en rPET ?

  1. La première étape essentielle vient de TOI.

C’est parce que tu as pris soin de recycler tes emballages plastiques en les jetant dans ces fameuses poubelles jaunes, que la fabrication d’un polyester recyclé est possible.

Pour l’instant seules 58% des bouteilles sont recyclées en France alors un petit effort, on peut mieux faire.

  1. Les produits sont donc récupérés et triés pour être ensuite broyés et réduits en petites paillettes (rien à voir avec Kevin et les moulures au plafond).
  2. Une fois lavées, ces paillettes sont fondues pour obtenir une pâte.
  3. On transforme la matière obtenue en fibre par un procédé qui étire la pâte pour former un fil de polyester recyclé.
  4. De nouveaux tissus en polyester recyclé sont ainsi créés pour la fabrication de nos casquettes ou bonnets.

Il faut environ l’équivalent de 1,5 bouteilles plastique pour la fabrication d’un de nos bonnets docker, 2,5 bouteilles pour nos bonnets revers et 3 à 5 bouteilles pour une casquette.

Est-ce vraiment une matière Eco-responsable ?

Le fait de recycler du PET, permet d’offrir au minimum un cycle de recyclage à des produits de « post-consommation » comme les bouteilles plastiques qui sont non biodégradables. Sans recyclage de ce plastique, ces bouteilles seraient enfouies ou incinérées, ce qui est loin d’être la meilleure solution pour l’environnement.

Cela permet également de réduire la quantité de polyester neuf produite et ainsi de pétrole extrait pour sa fabrication.

De plus les ressources nécessaires à la fabrication du rPET sont moindres par rapport à celles pour la fabrication d’un polyester neuf. En plus de l’économie d’utilisation de nouveau pétrole, la fabrication d’un polyester recyclé nécessite 50% d’émissions de CO2 en moins au minimum et consomme 59% d’énergie en moins également selon l’Office Fédéral de l’Environnement.

Au-delà de son impact environnemental, les tissus en rPET sont tout aussi performants que ceux en PET vierge, on obtient ainsi des produits durables, résistants et de haute qualité.

Par contre ce processus a un coût et les tissus sont entre 5% et 10% plus cher qu’un tissu en polyester traditionnel.

Le label GRS (Global Recycled Standard)

Le rPET utilisé dans nos produits est certifié par le label GRS, garantissant sa qualité et son impact environnemental réduit. Ce label est apposé à l'intérieur de nos produits depuis notre seconde collection. 

Ainsi le rPET est une matière qui nous permet de limiter notre empreinte dans la fabrication de nos produits. C’est pourquoi, l’intégralité de nos casquettes trucker ont un filet en rPET et un grand nombre de nos modèles sont même 100% rPET.

Voilà, tu en sais déjà plus sur le rPET et tu pourras faire le malin au prochain repas avec tonton et tata.

Alors ? Es-tu convaincu ?

N’hésite pas à nous contacter pour nous faire part de tes commentaires et/ou de tes questions.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.